mercredi, 04 mars 2015

DEFI 2015 - ARCHE EN OGIVE - PIERRE SÈCHE

Stimulé par ma passion pour la Pierre Sèche agrémentée de multiples acquis au cours de mes expériences pratiques, considérant aussi le plaisir partagé avec l’efficace collaboration de mes quelques amis volontaires, je me lance dans un Nouveau Projet : Construction originale et particulière

au 11e Festival de la Terre du 4 au 7 juin 2015

Esplanade de Montbenon-Lausanne, Allée Ernest-Ansermet.

organisé par NiceFuture  

Réalisation complexe à construire en 3D, soit d’entasser des cailloux verticalement en faisant en sorte que les deux colonnes montées en arcs parallèles se rejoignent en un sommet. Elles seront consolidées par une pierre d’angle spéciale MPS ! Une astuce toute personnelle, pierre d’angle ornée de chaque côté par deux gargouilles, Riquayou & Cayouquet.

Figurines taillées l’une dans du calcaire et l’autre dans du marbre. Sculptures saillantes de gouttières, destinées à faire écouler de l’eau, dont les bouches et les yeux sont éclairés de l’intérieur. Ouvrages constitués d'une figure animale typique de l'art grotesque roman et surtout gothique.

Oups, un sacré défi et c’est pas tout …

Comme références des dimensions, j’ai pris comme base les mesures usitées de nos Ancêtres, les Constructeurs de Cathédrales, les Compagnons, eux qui avaient comme mesure le Chiffre d’Or qui est de 1,6180339887. La Cathédrale de Lausanne est construite sur cette référence mathématique.

Par simplification j’ai décidé de prendre la dimension de référence arrondie de 1,62 soit un empattement de l’arche de 3,24 m. pour une hauteur de 2,43 m.

La maquette au 1/10e

Si intérêt pour les éléments mathématiques, lire :

«LE CODE SECRET» Ed. Evergrenn/2008/Prya Hemenway

Consulter également : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_d%27or

Merci d'avance pour votre visite au Festival de la Terre :

Thème du 11e Festival de la Terre 2015 développé par Nice Future :

L’âge du faire

Pour cette onzième édition, nous  souhaitons passer des discussions interminables à refaire le monde aux actes concrets. Nous osons le saut dans l’eau froide. Nous incitons les visiteurs à agir en leur proposant des idées simples pour leur quotidien. Le Terme « développement  durable » est devenu obsolète ; mot galvaudé utilisé à toutes les sauces, il est temps d’imaginer d’autres logiques en testant et appliquant des modèles de transition. Nous proclamons donc « l’Âge du faire ». Plusieurs domaines peuvent être considérés comme plus avancés dans l’Âge du faire, tels que «Vivre ensemble», «fabriquer soi- même» ou encore «la permaculture». Ils sont des sujets de prédilection de cette édition 2015.

L’âge : Période de l’évolution de monde ou de l’humanité, de durée assez longue, considérée en fonction d’un fait significatif qui l’a marquée, d’ordre historique, technique, culturel, religieux,
… Âge du bronze, du fer. (Dictionnaire Larousse)

Faire : Constituer par son action, son travail, quelque chose de concret à partir d’éléments, ou le tirer du néant ; fabriquer ; réaliser, créer. (Dictionnaire  Larousse)

LA PROPOSITION DE VAUCHERIC-MPS CORRESPOND IDEALEMENT AU THÈME CHOISI

« L’âge du faire » décliné par VAUCHERIC-MPS correspondant parfaitement à l’Identité-Réalité de mon Entreprise comme de ma vocation à perpétuer l’ancestral mode de construction « murs pierre sèche ».

     C’est d’une part grâce à la Bonne Santé que la Vie m’a réservée.

     D’autre part mon Âge ayant dépassé de deux années celui de la retraite.

     Le fait de ressentir toujours et encore le plaisir soutenu par ma motivation à « voyager dans le pays de la pierre sèche ».

     Faire, antonyme du simple rêve, c’est une passion développée « dans le temps » voici déjà quinze années.

     Mon présent me pousse vers un avenir déjà jalonné par de multiples projets et non pas « contre le mur final » de l’inactivité, la morosité qui pourraient malheureusement me faire sombrer dans des troubles plus graves face à la fin de ma vie.

     Partager mon savoir est moteur de mes activités créatrices, impulses ludiques, favorisant collaborations et contacts fructueux. Les multiples constructions réalisées ont favorisé les échanges et partages avec les clients ou personnes intéressées par ce type d’œuvres artistico-décoratives.

     Mon passé professionnel dans la technique du dessin en mécanique et horlogerie durant dix ans agrémenté de quarante années dans l’Education spécialisée avaient comme règle de conduite « Savoir, Savoir Faire et Savoir Être ».

     Souhait avoué que ma façon technico-artistique saura peut-être intéresser les visiteurs du Festival de la Terre, avertis ou pas de cette technique accessible, et pourquoi pas encourager des vocations en découvrant quelques notions du métier de murtier ou murailleur qui ne sont de loin pas des secrets.

Cette publicité m'a été gracieusement offerte pour sa parution dans le Guide du Shopping Ethique :

 

Vive l’homme debout en devenir !

"Riquet le Compère du Caillou"